Revue de presse

Le bus départemental pour l'emploi dans les colonnes du journal Le Monde

Le Monde a suivi le bus départemental pour l'emploi sur les routes de l'Oise. Rencontre avec ces habitants des territoires ruraux éloignés de l'emploi et accompagnés par les services départementaux dans leurs démarches de retour à une activité professionnelle.

Publié le

Le jounal est allé à la rencontre du bus départemental pour l'emploi et de ses usagers. C'est ainsi qu'Isabelle, Ana, David ou encore Olivier racontent leurs histoires et les raisons qui les ont amenés à pousser la porte de l'un des trois bus départementaux pour l'emploi.

Nous voulons aller chercher ceux qui sont sortis des radars et ne laisser personne au bord de la route
Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental de l'Oise

Licenciement suite à la crise sanitaire, périodes de chomâge de longue durée, tous ont le même objectif. Retrouver un travail. Face à une situation parfois compliquée, enfants à charge, âge avancé, absence de permis de conduire... chacun explique avoir retrouvé un peu d'espoir après leur premier rendez-vous avec cette cellule de recrutement itinérante. 

Dans le bus ils se sont sentis "pris en compte", l'impression "d'être quelqu'un", "ne plus être qu'un numéro devant rentrer dans une case et surtout sans véritable suivi" Le Bus départemental pour l'emploi représente aujourd'hui une "main sur l'épaule"  pour Yann Hellex, 30 ans, dessinateur industrielLui a perdu son CDI chez un sous-traitant aéronautique, la crise encore. La conseillère lui a fourni des "réponses concrètes" pour son projet de reconversion vers l’enseignement.

Aujourd'hui près d'une personne sur deux ayant eu la volonté de monter les quelques marches pour s'installer à bord du bus départemental pour l'emploi ont trouvé une issue. Un emploi, une formation, un accompagnement, une reconversion et c'est tout le sens qu'a souhaité donner le Conseil départemental de l'Oise à ce dispositif. Tenter de ramener vers l'emploi ceux qui cumulent les freins.