Ils font vivre l'Oise

J'aime l'Oise, on se serre les coudes ! Grégory Houet, éleveur de volailles à Grémévillers

Grégory Houet, sur l’exploitation de Grémévillers, s’est spécialisé dans la vente de volailles, du producteur au consommateur, sur sa ferme ou dans les marchés. Les deux confinements lui ont permis de faire connaître plus largement la qualité de son travail mais il aimerait que les consommateurs gardent cette habitude de consommer local.

Publié le

Grégory Houet, 38 ans, est éleveur de volailles à Grémévillers.  Sur l’exploitation familiale, il élève poulets fermiers, pintades, dindes et bientôt des pigeonneaux. Il exploite également des hectares de céréales et élève des vaches.

Été comme hiver, crise sanitaire ou pas, Grégory doit s’occuper de ses bêtes pour alimenter plusieurs marchés alentour, des particuliers mais aussi un distributeur automatique situé dans sa commune.

 

Une affluence record à la ferme et sur les marchés

 « En mars, pendant le confinement, nous n’avons pas travaillé avec les restaurateurs mais nous avons connu une affluence record à la ferme et sur les marchés », explique-t-il. « J’ai ressenti autant la crainte d’aller en supermarché que l’envie de manger plus sainement. J’ai aussi ressenti que les gens avaient du temps. Du temps pour cuisiner, s’approvisionner, découvrir les produits locaux. »

Une habitude que Grégory aimerait voir perdurer pour son exploitation mais aussi pour un retour à une alimentation saine.

Soutenir les producteurs, toute l’année

« Quand nous sommes sortis du premier confinement, j’ai remarqué, avec un peu de tristesse, que les gens venaient moins s’approvisionner auprès de nous, et là, c’est reparti !  J’aimerais que cette habitude soit ancrée définitivement mais pas dans ces circonstances. »

Il est important de soutenir les producteurs locaux, toute l’année.

Sur les marchés de Bresles, Breteuil, Songeons et Hanvoille, les clients reviennent se fournir auprès de l’exploitation.

Anticiper les fêtes de fin d’année

« Je travaille énormément pour faire face à la demande, et continuer à fournir des produits de qualité, à des clients de proximité, explique-t-il. Cependant j’ai quelques craintes pour les fêtes de Noël ».

En effet, la période des fêtes est la période pour vendre des dindes et des chapons, qui sont les produits stars de l’exploitation en fin d’année.

« J’ai peur que nous soyons confinés ou que nous devions fêter Noël en petit comité, du coup je ne pense pas vendre des dindes entières pour des tablées de moins de six personnes », souligne Grégory Houet.

Pour pouvoir vendre ses volailles, l’agriculteur a donc investi dans une machine à mettre sous vide pour prévoir la découpe.

De nouveaux projets

« Je vais devoir aussi préparer des produits transformés, comme du suprême de chapons, pour ne pas rester avec des animaux sur les bras. »

Aujourd’hui, toujours aussi actif, Grégory Houet continue d’aller de l’avant face à ce nouveau confinement. Il espère rapidement achever son bâtiment pour élever ses pigeonneaux et diversifier encore son exploitation.

Retrouvez les produits de la ferme

En vente dans le distributeur de Grémévillers mais aussi sur les marchés de Bresles, Hanvoille, Breteuil et Songeons.

Contacter l'éleveur

VOUS ÊTES ARTISANS ? COMMERÇANTS ? PRODUCTEURS ? ET VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER À L’OPÉRATION "J’AIME L’OISE, ON SE SERRE LES COUDES !" ?

Contactez-nous par mail à conseil.departemental@oise.fr

... [...] ...