Ils font vivre l'Oise

J'aime l'Oise, on se serre les coudes ! Sabrina et Julien, boulangers à Goincourt

Sabrina et Julien ont repris la boulangerie du centre bourg de Goincourt en 2008. Alors qu’ils débutent dans le domaine, ce couple amoureux de la boulangerie et de la pâtisserie traditionnelle française, déborde de créativité pour développer leurs services en temps de confinement.

Publié le

Sabrina et Julien ont repris la boulangerie du centre bourg de Goincourt en 2008. Alors qu’ils débutent tous les deux dans le domaine, ce couple amoureux de la boulangerie et de la pâtisserie traditionnelle française, développe son activité en mettant en place, par exemple, une tournée pour livrer ses clients. La situation économique de la boulangerie Casbonne se porte bien grâce à leur dévouement et investissement déjà considérable.

En temps normal, nous sommes ouverts 6 jours sur 7.

« Métier de courageux » comme disent les professionnels de la branche, Julien ouvre la porte de son fournil tous les matins à 3h. Sabrina, elle, s’occupe de la vente et accueille les premiers clients dès 7h30.

Une solidarité à toutes épreuves

Mais en mars dernier, la pandémie que nous connaissons aujourd’hui, sévit en France, en Europe, dans le monde et notre département n’est pas épargné. « À ce moment-là, vous êtes abasourdis par les annonces gouvernementales. En pensant à nos clients qui avaient besoin de nous, nous n’avons pas hésité une seconde ». En effet, suite à l’annonce du premier confinement, Sabrina et Julien décident non seulement de garder boutique ouverte mais également d’ouvrir leur boulangerie 7j/7. « Ce fut une période difficile, éprouvante physiquement et mentalement mais le sourire et la gentillesse de nos clients nous ont aidé à surmonter cette épreuve. »

Décision une fois de plus prise lors de l’annonce du deuxième confinement le 30 octobre dernier. « On travaillait déjà 70h/semaine. Nous en faisons 90 en temps de confinement »

Le plus dur c’est pour tous les petits commerces qui doivent baisser le rideau. On pense à eux et cela regonfle notre motivation.

Fatigue mentale et physique mais bonheur de pouvoir travailler

Malgré tout, Sabrina et Julien s’estiment heureux de pouvoir continuer à exercer leur activité.« Le plus dur c’est pour tous les petits commerces qui doivent baisser le rideau. On pense à eux et cela regonfle notre motivation ». Penser à eux n’est d’ailleurs pas suffisant pour Sabrina et Julien car pour les soutenir ces deux artisans de la rue aux Loups réalisent leurs emplettes chez les commerces de proximité de Goincourt essentiellement. Un soutien indispensable à la survie de ces derniers mais également du centre bourg, place de vie de ce petit village.

Contacter la boulangerie

Boulangerie Casbonne

VOUS ÊTES ARTISANS ? COMMERÇANTS ? PRODUCTEURS ? ET VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER À L’OPÉRATION "J’AIME L’OISE, ON SE SERRE LES COUDES !" ?

Contactez-nous par mail à conseil.departemental@oise.fr