Concertation publique des aménagements routiers

La déviation de Chevrières

La commune de Chevrières est desservie par la RD 155 et la RD 13, deux routes départementales classées en 3ème catégorie. La RD 155 reliant la RN 31 à la RD 200 est particulièrement chargée en poids lourds (600 à 900 poids lourds par jour) liés à l’activité locale (sucrerie, carrières) et aux débouchés routiers que représentent l’accès à la RD 200 et à l’A1.

En outre, la géométrie de la voie dans le bourg (configuration en baïonnette, rétrécissements) accentue davantage l’insécurité des riverains. L’opération consiste à reporter les trafics de transit de la RD 155 en dehors de l’agglomération pour :

  • supprimer les congestions en centre-ville,
  • réduire les temps du trafic de transit,
  • améliorer le cadre de vie des riverains,
  • desservir les zones d’activités locales.

La déviation de Crépy-en-Valois

Crépy-en-Valois se situe à l’intersection de plusieurs routes départementales :

  • La RD 1324 reliant Senlis à la RN 2 suivant une orientation Est-Ouest. Elle est empruntée par 6 500 véhicules par jour (dont 12 % de poids lourds) en traversée de DUVY et par plus de 7 400 véhicules par jour (7 % PL) entre Crépy-en-Valois et la RN 2,
  • Au sud, la RD 136 (8 200 véhicules par jour dont 4% de PL), la RD 332 (3 650 véhicules par jour dont 7 % PL) et la RD 25 (6 100 véhicules par jour dont 11% PL) qui relient Crépy-en-Valois à la RN 2, itinéraire préférentiel pour les PL,
  • Au nord, la RD 335 (2 300 véhicules par jour dont 3,5 % de PL) et RD 332 (4 300 véhicules par jour dont 4 % de PL), en lien avec les communes de la Vallée de l’Automne ou du compiégnois. 

La convergence de ces voies dans le bourg provoque des retenues significatives impactant fortement la qualité de vie des riverains et les temps de trajet des usagers. De plus, la géométrie des voies dans le bourg (configuration en baïonnette, rétrécissements) accentue davantage l’insécurité des riverains.

La ville est ainsi traversée par de nombreux véhicules et poids lourds en transit ou en échange avec les zones génératrices de déplacements de la ville, engendrant des phénomènes de congestion et d’insécurité au sein de la ville. 

Le projet de déviation de Crépy-en-Valois a donc pour principaux objectifs de :

  • Sécuriser la traversée de la commune et diminuer les nuisances pour les riverains,
  • Améliorer la sécurité des usagers avec une voirie adaptée au trafic de transit,
  • Desservir les pôles économiques régionaux en améliorant notamment l’accessibilité des zones d’activités.

La déviation de Chaumont-en-Vexin

La traversée de Chaumont-en-Vexin sur les RD 923 et RD 153 est difficile du fait de la géométrie étroite et sinueuse des voies et elle est également pénalisante pour les riverains qui subissent un trafic de transit.

L'opération consiste à reporter les trafics de transit de la RD 923 en dehors de l'agglomération pour :

  • supprimer les congestions en centre-ville,
  • réduire les temps de trajet,
  • améliorer le cadre de vie des riverains.

Les premières conclusions autour de ce projet nécessitent une approche plus vaste de à travers la liaison Méru – Gisors qui est désormais en cours d’études.

La déviation de la RD 1017 à La Chapelle-en-Serval en phase de concertation

Le futur projet d’aménagement de la RD 1017 à La Chapelle-en-Serval entre en phase de concertation.

Depuis le 1er juillet 2017, de nouvelles règles s’appliquent pour la participation et l’information du public concernant l’élaboration des projets d’un montant prévisionnel supérieur à 10 M€ HT.

Les articles L121-17-1 et L121-18 du code de l’environnement prévoient la publication d’une “déclaration d’intention” sur le site oise.fr. En parallèle, cette même déclaration fera l’objet d’un affichage en mairie.

La déclaration du projet de déviation de la RD 1017 à La Chapelle-en-Serval comprend la justification du projet, ses incidences potentielles sur l’environnement et les modalités de concertation préalable du public.

Le Conseil départemental est le maître d’ouvrage de ce projet.

Le dossier préalable à la déclaration d’utilité publique est en cours d’achèvement pour cette année 2021 et sera déposé à la préfecture à la suite pour instruction.

Présentation de la réunion de concertation publique

  • Une réunion de concertation s'est déroulée, jeudi 1er février 2018 à 18h, à La Chapelle-en-Serval
  • La phase de concertation est terminé depuis le jeudi 15 février 2018