Autour de l'école de Bonneuil-les-Eaux, un grand chantier pour l’avenir

À Bonneuil-les-Eaux, la cour de la mairie est aussi la cour d'école. Une petite école de village comme il en demeure encore dans l'Oise, surplombée d'un clocher actuellement en chantier, et flanquée d'un bâtiment en construction qui doit accueillir, dès la rentrée 2021, une cantine et un périscolaire. Une réalisation nécessaire à l'accueil des enfants de la commune mais aussi ceux de Fléchy, Blancfossé et Gouy-les-Groseillers. Soit entre 105 et 120 enfants répartis dans 5 classes !

« Actuellement, nous assurons la restauration scolaire dans la salle des fêtes située à 500 mètres avec les problèmes de sécurité que cela peut soulever et l'accueil périscolaire n'est plus aux normes pour les personnes à mobilité réduite », explique Nicole Cordier, maire depuis 12 ans de cette commune de 840 âmes mais aussi vice-présidente du Conseil départemental de l'Oise. Pour y remédier, il a donc fallu entreprendre un grand chantier : la démolition d’une ancienne habitation pour construire un nouveau bâtiment de 180m2 dans la continuité de l'école.

Un projet vital pour l’avenir

Ce grand projet, dont les travaux ont démarré en février 2020, représente un budget important pour une commune de moins de 1 000 habitants comme Bonneuil-les-Eaux. « Une telle réalisation coûte 760 000 euros et demande des compétences techniques. Ce sont des projets que des communes comme la nôtre ne peuvent pas mener à bien sans aide. », explique Nicole Cordier. Ainsi pour la partie financement, la commune s’est tournée vers des partenaires financiers dont le Conseil départemental de l’Oise qui subventionne le projet à 38% et pour la partie maitrise d’œuvre vers l’ADTO (Assistance Départementale pour les Territoires de l'Oise) qui apporte son aide logistique et administrative. « Seuls, nous n’aurions pas pu supporter le coût d’une telle réalisation qui est essentielle à la commune. Car, un équipement qui n’est pas aux normes, c’est un équipement qui ferme, et ça nous voulons l’éviter à tout prix ». 

Rendez-vous à la rentrée prochaine

Aujourd’hui, grâce à sa situation géographique à proximité de l’A16, Bonneuil-les-Eaux tend à gagner des habitants. Nicole Cordier anticipe donc aujourd’hui, non seulement, l’arrivée de nouveaux habitants, mais aussi l’agrandissement et l’amélioration de l’école communale.

A l’occasion d’un tour du chantier accompagnée de Luc Ventre, maire de Gouy-les-Groseillers, de Kevin Denys, conseiller municipal et de Julien Muzeau, responsable du service bâtiment de l’ADTO, madame le maire constate avec plaisir que le bâtiment prend la forme, malgré la crise sanitaire, d’une belle structure moderne, lumineuse et fonctionnelle. « Nous espérons pouvoir mettre en service ces nouveaux locaux à la rentrée prochaine, en tout cas, nous travaillons tous dans ce sens », assure Nicole Cordier. 

Œuvrer pour les générations futures

Une vraie satisfaction pour l’élue qui résume ainsi le sentiment général : « Être élu c’est beaucoup de travail, beaucoup d’écoute, dans une recherche constante de faire toujours mieux avec peu. Et souvent, on ne le fait même pas pour nous, mais pour les générations suivantes ».

Comme à l’ombre du clocher de Bonneuil-les-Eaux, les projets continuent ainsi de pousser dans nos campagnes, villages et villes. Cette dynamique portée par les élus locaux, et malgré la COVID, permet à de nombreuses entreprises de travailler. Un objectif essentiel, lui aussi, à l’avenir de notre territoire.

 

DÉCOUVREZ D'AUTRES AIDES AUX COMMUNES