A Montjavoult, une Maison d'Assistant(e)s Maternel(le)s avec vue sur la vallée

Dans le Vexin, à quelques kilomètres de Gisors, Montjavoult est le village le plus haut du plateau d'Ile-de-France. Il surplombe une vallée verdoyante qui comble les sens des 483 habitants de la commune. Quatre ans après la fermeture de l’école, l’ouverture d’une MAM (Maison d'Assistant(e)s Maternel(le)s), en janvier 2021, fait à nouveau souffler un vent de jeunesse sur le bourg.

À la croisée de trois départements l'Oise, l'Eure et le Val d'Oise, la commune de Montjavoult retrouve depuis quelques mois un peu de vigueur démographique. « Avec la crise de la COVID, il n’y a pas une semaine sans un ou deux coups de fil en mairie pour demander si nous avons des maisons à vendre », explique Laura Catry, maire depuis 2020 de la commune. Pour accueillir ces urbains qui souhaitent s’installer à la campagne sans pour autant s’éloigner trop de la région parisienne, il faut néanmoins pouvoir répondre à quelques besoins, comme la garde d’enfants.

Un projet qui tombe à pic

L'ouverture de la nouvelle MAM (Maison d'Assistant(e)s Maternel(le)s) tombe donc à pic pour accompagner « un rajeunissement de la population constatée avec l'arrivée de couples avec de jeunes enfants ». Bien qu'amorcée par l'équipe municipale précédente, la finalisation de la MAM a fait l'objet d'un consensus. « La fermeture de l'école et le départ des 35 élèves pour Hadancourt-le-Haut-Clocher ou Serans a été un traumatisme pour le village », rappelle Laura Catry. Cette fermeture a amorcé une réflexion qui a abouti à l’ouverture en janvier 2021, une Maison d’Assistantes Maternelles qui permet aujourd’hui d’accueillir 16 enfants âgés de 2 mois et demi à 3 ans.

L’ancienne école reprend vie

Portée par quatre assistantes maternelles, la MAM "Les P’tits Explorateurs" affiche déjà complet. Avec ses dortoirs, sa salle commune toute bleue et sa vue imprenable, la MAM a pris place dans l’ancienne école de 180m2. Cette opération a nécessité à la commune de réaliser plus de 420 000 euros de travaux pendant un an en jonglant avec la crise sanitaire. « C’est un projet conséquent mais ça réjouit tout le monde ici de revoir les enfants », assure Laura Catry qui souligne l’implication du Département pour moitié au projet qui contribue à redynamiser Montjavoult. « Sans l’aide du Conseil départemental, ce n'est pas envisageable pour une commune comme la nôtre », rappelle l’élue. Elle souligne également l’implication de Sophie Levesque, Conseillère départementale du canton de Chaumont-en-Vexin et le soutien de la Communauté de communes du Vexin-Thelle, qui a retenu le projet dans le cadre de son schéma d’accueil de la petite enfance.

Imaginer le Montjavoult de demain

Si la MAM est une première étape, il reste encore bien des projets communaux à mener. Avec son cachet typique et son église Saint-Martin du XIème siècle, classée Monument Historique, la commune a bien des atouts. Mais la nouvelle maire doit encore faire face à la gestion d’une crise sanitaire qui demande encore une gestion quotidienne, notamment pour créer du lien avec les personnes isolées dans plusieurs hameaux. Parmi les projets qui restent cependant étudiés, la création d’un appartement au-dessus de la mairie et surtout une école à construire. « Les enfants font actuellement une heure de car pour aller dans leurs établissements scolaires, il faut trouver une nouvelle solution plus proche. Nous y travaillons ».

Mais avant tout, nous sommes fier de notre village, de notre patrimoine, et de la beauté de notre environnement, que nous souhaitons valoriser et préserver.

Laura Catry, maire de Montjavoult

 

DÉCOUVREZ D'AUTRES AIDES AUX COMMUNES