La collaboration, l'esprit Fab Lab de l'Atelier

La collaboration, l'esprit Fab Lab de l'Atelier

Dès son ouverture, le Fab Lab de l’Atelier coopérera avec d’autres structures du même type, institutionnelles ou associatives. Ainsi, à l’Université de technologie de Compiègne (UTC), les étudiants sont impatients de transmettre leur savoir-faire.

"Nous sommes très enthousiastes à l’idée de démarrer une collaboration entre l’Atelier et notre espace", assure Bruno Ramond, directeur du centre d’innovation de l’UTC, ouvert au printemps, qui accueille des activités de recherche, d’enseignement et une dynamique Fab Lab.

 

Dès l’ouverture de l’Atelier, les étudiants volontaires viendront former les membres tout en développant leurs projets personnels, à l’occasion, par exemple, d’un stage de six mois de fin d’étude. Leur motivation ? "Ils sont passionnés par la créativité possible dans un Fab Lab et désireux de transmettre leurs savoirs à des gens de tous les âges, de tous les horizons, analyse Bruno Ramond. Ils n’ont pas envie de ne rester qu’entre eux !"

Imprimante 3D et découpe laser en action

Et des étudiants motivés, le Fab Lab n’en manque pas. L’atelier de fabrication numérique de l’UTC a étendu ses horaires d’ouverture au soir et fourmille d’idées et d’inventions de prototypes : modélisme d’avions et de voitures, petits robots androïdes, drones… Sans compter la reconstitution à l’identique des morceaux d’un crâne d’australopithèque, objet d’étude d’une anthropologue qui peut à présent les manipuler en préservant les originaux.

 

Outre l’UTC, l’Institut polytechnique Lasalle de Beauvais nouera également un partenariat avec l’Atelier. Lequel s’intégrera dans un réseau national et international de Fab Labs, source de partages de connaissances, de plans et d’adresses.