#ILSFONTLOISE - Confection de masques, Brigitte Fremond est sur le pied de guerre

#ILSFONTLOISE - Confection de masques, Brigitte Fremond est sur le pied de guerre
Depuis le début de la crise de Covid-19 qui a touché la France, un élan de solidarité se développe dans l'Oise. Particuliers, entreprises et associations se mobilisent quotidiennement. À Neuilly-en-Thelle, une couturière débutante s'active dans la confection de masques pour les personnes en demande.

Brigitte Fremond n'avait jamais touché à une machine à coudre jusqu'à maintenant. C'est lorsque le virus est apparu sur le territoire, que la Novilacienne a débuté la couture et a commencé à confectionner des masques.

 

« J’avais envie de prendre des cours de couture, peut-être pour devenir auto-entrepreneuse en attendant ma prochaine retraite. Puis le coronavirus nous a touchés, il fallait s’équiper, alors j'ai sorti ma machine », affirme l'apprentie couturière.

Un perfectionnement journalier

Brigitte s'est donc formée seule, à l'aide de tutoriels et de guides. La couturière réalise ses modèles selon le patron fourni par le CHU de Grenoble, qui prévient l'envoi de postillons pour protéger les autres.

 

Petite spécificité de ses masques, une ouverture est présente sur le côté intérieur pour y glisser un filtre en plus« Le bénéficiaire a ainsi la possibilité d'ajouter une protection en plus », ajoute la Novilacienne

À force de pratiquer quotidiennement la couture, le travail de Brigitte se perfectionne. Elle devient plus rapide et atteint ainsi un quota journalier qui lui semble satisfaisant.

 

Lorsque que les demandes sont importantes, la couturière peut compter sur le soutien et la contribution de son mari.

Une couturière au grand coeur 

Participer, à sa manière, dans cette lutte était tout à fait naturel pour cette volontaire au grand coeur. « C’est avec plaisir que du soir au matin, je confectionne pour les uns et les autres. Les débuts ont été difficiles, et les masques un peu tordus, mais au fil du temps, je me suis améliorée dans la confection. » 

 

En réalisant gratuitement ces masques, Brigitte ne recherche pas la reconnaissance. Son initiative est basée sur la solidarité pure et simple« Je reçois de nombreux messages de remerciements qui me font beaucoup de bien et me confortent dans l’idée que nous, habitants de l'Oise, restons solidaires en cas de coups durs et savons nous mobiliser pour aider les autres. » 

Les matières premières, une ressource précieuse

La principale inquiétude pour une couturière : le manque de tissus et d'élastiques, principales matières premières pour la fabrication de masques. Aujourd'hui cette volontaire manque de serviettes microfibre, de polaires fins et d'alèzes fines non plastifiées. Si l'une des ces matières traîne dans votre placard, la couturière bénévole se fera une joie de la récupérer.

 

Pour un don de tissus ou une demande de masques, n'hésitez pas à contacter Brigitte : 

  • Par téléphone au 06 76 39 81 69
  • Sur sa page Facebook tout'a faire

Vous souhaitez relayer une initiative près de chez vous ?

N’hésitez pas à nous contacter par messagerie privée sur nos réseaux sociaux, en nous faisant parvenir des photos ou vidéo de vos actions.