Une enveloppe supplémentaire de 2M€ en faveur du patrimoine

Une enveloppe supplémentaire de 2M€ en faveur du patrimoine
Mardi 17 septembre 2019, à l'occasion d'un déplacement à la cathédrale de Senlis, Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental de l'Oise et Nicole Colin, Vice-présidente chargée de l'amélioration du cadre de vie, ont annoncé la création d'un nouveau dispositif départemental "Sauvons notre patrimoine".

Ce dispositif inédit témoigne de l'engagement du Conseil départemental pour la préservation et la mise en valeur du patrimoine public et plus particulièrement des églises qui constituent une richesse à sauvegarder sur notre patrimoine.

2M€ supplémentaires votés en octobre

Outre les trois cathédrales de Beauvais, Senlis et Noyon et les châteaux prestigieux de Chantilly, Compiègne ou Pierrefonds, l'histoire a légué à notre département un patrimoine d'une exceptionnelle richesse, avec environ 800 édifices culturels répartis sur l'ensemble du territoire.

Depuis 2015, ce sont près de 10M€ qui ont été versés aux communes de l'Oise pour la préservation du patrimoine, notamment pour la restauration des églises de l'Oise. En 2019, 1,6M€ ont d'ores et déjà été votés auxquels s'ajoutent 2M€ supplémentaires qui seront votés en octobre 2019 par l'assemblée départementale.

 

Cet effort financier vise à accélérer des travaux de restauration, au profit en particulier d'églises et de chapelles non classées, dont la sauvegarde nécessite des travaux urgents et structurels.

Des taux bonifiés pour sauver notre patrimoine

Par ailleurs, le Conseil départemental de l'Oise a décidé de bonifier de 5 à 10% des subventions en faveur de la préservation et la mise en valeur du patrimoine. Il peut désormais participer jusqu'à 60% aux travaux engagés par les communes de moins de 3 500 habitants sur du patrimoine non classé. De fait, cette bonification, participera directement à la sauvegarde du patrimoine, notamment des églises qui représentent la majorité des dossiers déposés.

 

En effet, en France comme dans l'Oise, chaque village, ou presque, est construit autour d'une église. Depuis la loi de 1905, elles sont dans leur grande majorité, la propriété des communes, et certaines d'entre elles nécessitent des travaux d'une telle ampleur qu'ils ne peuvent être supportés par le seul budget communal, souvent modeste.

 

La préservation de ce patrimoine local participe à l'attractivité et à la richesse de chaque commune.

Soutien aux grandes orgues de la cathédrale de Senlis

Le Conseil départemental contribue majoritairement aux travaux de restauration d'édifices culturels ruraux (églises et chapelles) et de leurs ornements (fresques, statues, tableaux, vitraux), il peut également subventionner des travaux portant sur des abbayes, des chapelles, des cathédrales appartenant aux communes, mais aussi des calvaires, des lavoirs, des puits, etc.

Ainsi le Conseil départemental intervient, par exemple, dans le programme de restauration des grandes orgues de la cathédrale de Senlis. Classés au titre des Monuments Historiques, ils nécessitaient tant une restauration du buffet qu'une restauration de la partie instrumentale.

 

Le Conseil départemental participe à hauteur de 30% à un programme porté par la commune de Senlis, propriétaire, avec le soutien actif de l'association des amis des orgues de Senlis qui mobilise des fonds importants par l'organisation de manifestations musicales.

 

 

Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental de l'Oise, a traversé le département d'Est en Ouest, mardi 17 septembre 2019, pour présenter ce nouveau dispositif.

Le projet de réfection de l'église Saint-Maur dans le canton de Grandvilliers

Le projet de restauration des façades nord et sud de l'église de Mesnil-sur-Bulles dans le canton de Saint-Just-en-Chaussée

Le soutien financier de 160 000€ pour la préservation de l'église Saint-Lucien à Ansacq dans le canton de Mouy

Les travaux de sauvegarde de l'église Saint-Pierre et Saint-Paul à Acy-en-Multien dans le canton de Nanteuil-le-Haudouin