Budget 2019 : Tous les habitants de l'Oise pourront compter sur le Département

Budget 2019 : Tous les habitants de l'Oise pourront compter sur le Département
Ce lundi 17 décembre 2018, Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental de l’Oise, présentait, le budget 2019 à l’assemblée départementale, dans un contexte de crise profonde qui s’exprime, en France comme dans l’Oise, par les différentes revendications des gilets jaunes.
 

Depuis mi-novembre, un mouvement social national traverse la France. Il traduit le malaise grandissant d’une large part de la population. Ce mouvement fédère en particulier des populations, souvent actives, tenues à l’écart des grands mouvements de métropolisation de ces dernières années. Les habitants des communes rurales et des petites villes sont, par ailleurs, très bien représentés parmi les gilets jaunes. Dans l’Oise, de nombreuses personnes ont affiché leur soutien au mouvement, en plaçant par exemple un gilet jaune sur le tableau de bord de leur véhicule.

 

Les élus départementaux entendent et comprennent les principales préoccupations des gilets jaunes (ras-le-bol fiscal, abandon de plus en plus fort des territoires qui ne sont pas dans les grandes métropoles, exclusion des classes moyennes de nombreux dispositifs d’aides)

 

Ils les entendent et les comprennent d’autant plus facilement aujourd’hui que cela fait plusieurs années qu’ils essaient, à leur niveau, d’y répondre à travers des dispositifs et des politiques mis en place, depuis avril 2015, par le Département.

 

  • Engagement de ne pas augmenter les impôts sur toute la durée du mandat ;
  • Augmentation conséquente des moyens consacrés à la rénovation du réseau routier secondaire utilisé au quotidien par les habitants de la ruralité ;
  • Lancement ou accélération de politiques volontaristes pour que tous les habitants du département aient un égal accès à la sécurité (Plan Oise Vidéoprotection), à la santé (Plan Oise Santé), au Très Haut-Débit (déploiement de la fibre optique sur tout le territoire achevé fin 2019) ;
  • Renforcement conséquent de la politique d’aide aux communes, dont les moyens ont augmenté de près de 50%, permettant le développement d’équipements de proximité (écoles, assainissement, commerces, zones d’activités) dans les villages et petites villes ;
  • Mise en place du Pass’Permis Citoyen ainsi que des Pass’Etudes, Pass’Ordi et Pass’BAFA Citoyens, aides attribuées sans condition de ressources, reposant sur un équilibre entre les droits et les devoirs ;
  • Création d’une aide à l’accession sociale à la propriété, à destination des classes moyennes modestes.

 

Le Conseil départemental souhaiterait pouvoir faire encore davantage mais les contraintes financières imposées par l’État ralentissent le développement des politiques de solidarité territoriale portées par les Départements. L’encadrement aveugle des dépenses de fonctionnement ou la non-compensation des dépenses sociales que les Départements ne peuvent pas maîtriser entravent la pleine mise en œuvre des réponses adaptées aux attentes des habitants de l’Oise.

 

Néanmoins, le Conseil départemental souhaite garder le cap et faire en sorte que tous les habitants de l’Oise puissent compter sur son engagement.  Ainsi, en 2019, le Conseil départemental entend soutenir une grande cause départementale et quatre grandes priorités.

 

LES SÉNIORS : GRANDE CAUSE DÉPARTEMENTALE 2019

Le budget de l’autonomie, qui reste stable va ainsi permettre en 2019 de mettre en œuvre le Plan Oise Séniors. Avec l’objectif de faire des séniors une grande cause départementale, l’accompagnement des personnes âgées de plus de 70 ans, sera au cœur de nos priorités pour 2019. 

 

Ce choix se traduit par :

 Le lancement au premier semestre d’un Plan Oise Séniors qui s’articule autour de deux dispositifs innovants : 

  • Oise Urgences Séniors : un système de  flashcode pour faciliter l’intervention des sapeurs-pompiers auprès des 70+
  • Allo Oise Séniors : un  numéro d’information unique pour accompagner les séniors et leurs proches dans leurs démarches.

 

Ces deux dispositifs seront complétés par la mobilisation de 1M€ pour de nouvelles formes de prise en charge dans le cadre du Schéma départemental d’autonomie en préparation, le relèvement du plafond de ressources pour bénéficier de l’aide-ménagère  permettant à un plus grand nombre d’Oisiens modestes d’être aidés et l’augmentation des aides techniques pour les bénéficiaires de l’APA (couches et autres équipements).

LES GRANDES PRIORITÉS EN 2019

L’éducation, au cœur de l’action départementale

Avec des crédits d’investissement en hausse de plus de 60 % en un an, et doublés en deux ans, des travaux attendus de longue date sont rendus possibles pour permettre à tous les collégiens du département de travailler dans des conditions optimales. Ces moyens exceptionnels financeront en 2019 :

  • Le lancement du chantier de construction du nouveau collège de Crèvecœur-le-Grand
  • La poursuite de grands travaux d’extension dans les collèges d’Auneuil et de La Chapelle-en-Serval
  • Le lancement du marché global de performance, avec des moyens à hauteur de 20 M€ en 2019.  Ce marché, unique en France, va permettre de mener un programme de travaux dans les collèges au service de l’efficacité énergétique et des conditions d’études des adolescents. Des économies sur les frais de chauffage d’au moins 15 % sont prévues dans les prochaines années.

L’aide aux communes, l’indispensable alliée des collectivités

Depuis 2015, l’aide aux communes a permis de financer 3 526 projets locaux pour un montant total de 138 M€. Avec cette aide, le Conseil départemental agit concrètement pour améliorer le quotidien des habitants de l’Oise.

 

Ainsi, l’enveloppe de l’aide aux communes sera reconduite en 2019 à hauteur de 50 M€, soit 16 M€ de plus qu’en 2015. Les projets soutenus, portés par les communes et les intercommunalités, bénéficieront aux populations locales. L’accent sera mis cette année sur les priorités suivantes : sécurité, santé, maintien des commerces et des services, développement des zones d’activités, préservation du patrimoine, lutte contre les ruissellements…

Nouvel effort pour le réseau routier secondaire

Les moyens consacrés aux routes seront de nouveau en hausse par rapport au budget 2018 et atteindront 72 M€, dont 62 M€ en investissement.

Les moyens consacrés aux rénovations de chaussées, notamment du réseau secondaire emprunté principalement par les habitants des zones rurales, seront encore augmentés, passant de 36 M€  à 41,3 M€ (le budget étant de 17 M€ en 2014).

Poursuites et renforcement de la politique en faveur de la ruralité

Deux projets prioritaires et structurants pour la ruralité initiés en 2018 seront poursuivis et renforcés :

Sans oublier l’animation des deux Bus pour l’Emploi qui sillonnent l’est et l’ouest du département  dans les cantons de Beauvais 1, Beauvais 2, Grandvilliers, Nanteuil-le-Haudouin et Crépy-en-Valois.