Débat d'orientation Budgétaire 2019 : une ambition intacte malgré des contraintes toujours plus présentes

Débat d'orientation Budgétaire 2019 : une ambition intacte malgré des contraintes toujours plus présentes
Lundi 19 novembre, Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental, a présenté, lors du débat d’orientation budgétaire, les grandes lignes et les choix stratégiques qui dessinent les contours du budget pour l’année 2019. Un budget marqué par les décisions de l’État, notamment dans le domaine social, mais préservé grâce aux efforts entrepris par la collectivité lors des trois dernières années.

 

« L’exercice budgétaire pour 2019 aurait dû relever de la routine, du moins l’équation financière aurait dû être assez simple. C’était sans compter l’imagination sans bornes de l’État pour nous imposer des contraintes et des dépenses, a souligné Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental. Ainsi, en 2019, si le plan d’économies, ou plutôt de redressement des finances départementales, réalisé entre 2015 et fin 2017 a en effet porté les fruits escomptés, nous abordons ce nouvel exercice budgétaire avec des interrogations. »

 

Parmi les nouvelles charges imposées par l’État aux Départements, insuffisamment compensées, doivent, cette année, être prises en compte le Plan Pauvreté avec les mesures d’accompagnement renforcé des bénéficiaires du RSA et la généralisation de la prise en charge des jeunes issus de l’aide sociale à l’enfance de 18 à 21 ans qui impose la prise en charge des Mineurs Non Accompagnés.

 

« Avec ces nouvelles contraintes, si notre ambition est intacte notre trajectoire budgétaire sera donc prudente, a souligné la Présidente. Nous souhaitons poursuivre la mise en œuvre de notre projet, comme nous le faisons depuis 2015, et aller plus loin encore tout en respectant un engagement intangible de notre majorité : ne pas augmenter les impôts. »

Priorité aux équipements

Augmentation de l’aide aux communes

En 2019, le Conseil départemental souhaite mettre l’accent sur l’investissement et l’équipement au service de nos territoires. L’aide aux communes disposera d’une enveloppe d’autorisations de programmes de 50M€, niveau inédit atteint pour la première fois en 2018 (pour 34M€ par en 2015).

 

Augmentation des investissements routiers

Les moyens seront en hausse de plus de quelques 2 M€, hors moyens inscrits pour le financement du canal Seine Nord Europe.

 

Augmentation des travaux dans les collèges

Les moyens d’investissement seront en hausse de 30 % pour permettre :

  • Le lancement en année pleine du marché global de performance, qui va permettre de réaliser d’importants travaux de remise à niveau dans 16 collèges, ce qui permettra de faire baisser les coûts de fonctionnement
  • La poursuite des travaux d’extension-réhabilitation des collèges d’Auneuil et de La Chapelle en Serval
  • Le lancement du chantier du collège de Crèvecœur-le-Grand

Autonomie et accès aux soins

 

Séniors : grande cause 2019

L’accompagnement des personnes âgées sera accentué avec :

  • La mise en œuvre du Plan Séniors, qui prévoit d’une part la mise en place d’une plate-forme d’écoute et d’accompagnement des personnes âgées et de leurs proches, et d’autre part le déploiement d’un système d’identification d’urgence des personnes qui vivent seules à leur domicile
  • La mobilisation dans le cadre du schéma de l’autonomie de  moyens supplémentaires pour l’accueil des personnes âgées dans des structures adaptées à leur état de santé
  • L’amélioration de l’accompagnement à domicile, grâce en particulier au relèvement du plafond de ressources en-dessous duquel les personnes peuvent bénéficier de l’aide ménagère

 

Lutte contre la désertification médicale : le travail commencé pour le  développement de l’accès aux soins, à travers le Plan Oise santé, sera poursuivi avec le développement de l’accompagnement par nos équipes des candidats à l’installation.

Retrouvez la séance publique de Débat d'Orientation Budgétaire du lundi 19 novembre 2018