Froneri (ex-Nestlé) annonce la fermeture de son site beauvaisien : tous unis derrière ses salariés

Froneri (ex-Nestlé) annonce la fermeture de son site beauvaisien : tous unis derrière ses salariés
Réaction de Caroline Cayeux, Présidente de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis, Maire de Beauvais, Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil Départemental de l’Oise, et Xavier Bertrand, Président du Conseil Régional des Hauts-de-France.

À l’issue du comité d’entreprise extraordinaire qui se tenait ce matin, l’entreprise Froneri (ex-Nestlé) a annoncé la fermeture de son site beauvaisien et donc la suppression de 317 emplois.

 

Nous souhaitons réagir immédiatement, et tous les trois ensemble, à cette annonce et assurer les salariés de Froneri Beauvais de notre mobilisation à leurs côtés.

Une cellule de soutien facilement accessible sera créée dans les jours qui viennent pour aider et soutenir les salariés du site.

 

Nous mettrons tout en œuvre pour que la dynamique économique dont bénéficie actuellement le territoire du Beauvaisis se traduise pour les salariés de Froneri par des propositions d’emploi. Nous ferons le maximum pour compléter efficacement ce qui sera mis en place dans le cadre des obligations légales faites à un employeur qui décide de fermer un site de production.

 

La Direction de l’économie et du développement du territoire de l’Agglomération du Beauvaisis va se charger de prendre l’attache de toutes les sociétés du Beauvaisis afin d’avoir une idée précise du nombre de postes qui seront à pourvoir au cours des prochains mois et des profils recherchés. La Maison de l’Emploi et de la Formation (MEF) a également été contactée pour trouver toutes les formations nécessaires au reclassement des salariés de Froneri.

 

Nous avons saisi, tous les trois, dès à présent le Premier ministre ainsi que le Ministre de l’Économie et des Finances, en leur demandant d’être très attentifs à la situation et de venir en appui aux salariés qui vont devoir trouver une porte de sortie acceptable, que ce soit en terme d’activité, de salaire comme de qualité de vie. Nous allons également faire appel à l’État et à ses services afin de pouvoir bénéficier d’un accompagnement spécifique, à l’instar de ce qui avait été fait pour Amiens lors de la fermeture des usines Goodyear et Whirlpool.

 

Les salariés de Froneri peuvent compter sur le soutien et la mobilisation de la Ville de Beauvais, de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis, du Conseil Départemental de l’Oise et du Conseil Régional des Hauts-de-France, tous unis derrière eux.