Les Présidentes du Département de l'Oise et du Département du Val-d'Oise solidaires pour que les places de l'EHPAD "Quiétude" de Méru restent dans l'Oise

Les Présidentes du Département de l'Oise et du Département du Val-d'Oise solidaires pour que les places de l'EHPAD
Communiqué de presse du mardi 9 octobre 2019

Lors d’un déplacement sur le terrain organisé le 21 septembre 2018 en présence de Nathalie RAVIER, Maire de Méru, Nadège LEFEBVRE, Présidente du Département de l’Oise, avait indiqué s’opposer au transfert des résidents de l’EHPAD "Quiétude" de Méru, dépendant d’un groupe hospitalier de Pontoise, vers des établissements du Val d’Oise.

 

Nadège LEFEBVRE s’était indignée de la brutalité de cette décision prise sans concertation avec le Département de l’Oise, concerné pourtant au premier chef, puisqu’il assure la prise en charge de 53 des 83 résidents (sur 100 places) que comptait cet établissement le jour de la visite.

 

Nadège LEFEBVRE avait également affirmé sa totale opposition à la fermeture programmée de cet établissement, exigeant le maintien des places concernées dans l’Oise et indiquant qu’elle était prête à examiner, s’il le fallait, une demande de financement des travaux de mise en sécurité « soi-disant » nécessaires au maintien de l’activité sur le site.

 

Nadège LEFEBVRE avait conclu sa visite en indiquant qu’elle prendrait contact avec Marie-Christine CAVECCHI, Présidente du département du Val d’Oise, pour voir si une solution commune pouvait être trouvée à ce problème humain particulièrement épineux, qui touchait également des habitants du Val d’Oise (23 résidents).

 

Aux termes de discussions très constructives, Marie-Christine CAVECCHI a indiqué à Nadège LEFEBVRE qu’elle avait découvert le dossier en même temps qu’elle, qu’elle comprenait la demande de maintien des places de l’EHPAD de Méru dans l’Oise et que, par conséquent, elle soutenait la démarche de transfert des places concernées de l’ARS Ile-de-France vers l’ARS Hauts-de-France initiée par le département de l’Oise,  à condition que :

  • La totalité des places concernées continuent à être accessibles à des familles aux revenus modestes (c’est-à-dire habilitées à l’aide sociale)
  • Certaines places continuent à bénéficier, comme aujourd’hui, à des habitants du département du Val d’Oise.

 

Nadège LEFEBVRE a naturellement accepté ces deux conditions qui lui paraissent naturelles. Elle a ajouté : « Je tiens à remercier chaleureusement Marie Christine CAVECCHI pour sa compréhension et la rapidité avec laquelle elle a répondu à ma sollicitation. L’aide du département du Val-d’Oise ne sera pas de trop dans ce dossier ».

 

Cet accord constitue en effet un atout indéniable dans la demande de transfert de lits de l’ARS Ile-de France vers l’ARS Hauts-de-France formulée par le Département de l’Oise auprès de Madame BUZYN, Ministre des Solidarités et de la santé, et des deux ARS concernées.

 

À travers cet accord, les Présidentes du Département de l’Oise et du Département du Val d’Oise montrent qu’elles sont attachées à une prise en charge la plus digne possible de nos aînés.

 

« Il me parait normal que nos deux départements soient solidaires sur cette question essentielle de la solidarité envers nos aînés, qui est au cœur des compétences de nos collectivités », a conclu Marie-Christine CAVECCHI, rappelant la mission fondamentale d’action sociale remplie par les départements, au quotidien.

 

 

Contact Presse Oise :

Jérémy VISCONTI

Tel. : 06 09 14 50 44

 

Contact Presse Val d’Oise :

Guillaume TESSIER

Tel. : 01 34 25 35 21