#ELLEFAITLOISE : Carole Delarue tient "le Fumoir du Vexin" à Bachivilliers

#ELLEFAITLOISE : Carole Delarue tient
C’est à Bachivilliers, dans l’Oise, que Carole Delarue a installé, il y a quelques années, son laboratoire où chaque jour elle fume ses arrivages de poissons avec entrain. Portrait d’une artisane que rien n’arrête et que vous pourrez retrouver, les 6 et 7 avril prochains, au Marché Artisanal de l'Oise.

Un laboratoire pour diversifier son activité

Suite à un licenciement, Carole Delarue a choisi, en 2010, de se réorienter en passant un CAP Charcutier-Traiteur au CEPROC (Centre européen des professions culinaires) à Paris.

 

« Je fumais déjà du saumon pour le plaisir de mes voisins et amis jusqu’à obtenir de plus en plus de commandes. L’idée m’est donc venue d’en faire mon métier » évoque Carole Delarue.

 

C’est grâce à la mutation de son mari et leur installation dans l’Oise que Carole a pu installer, dans une dépendance de leur nouvelle maison, son laboratoire.

« Ce n’est pas évident de prospérer lorsque l’on fait du saumon fumé son activité principale. J’ai dû diversifier ma production afin de proposer des produits pour tous les goûts et tous les budgets toute l’année : maquereaux fumés, truite fumée... »

Le fumet du saumon séduit !

Des produits filetés puis salés, séchés avant d’être fumés à chaud dans le fumoir de Carole Delarue qui alterne ainsi entre une vingtaine de kilos de maquereaux et de saumons.

 

« L’accueil du public est toujours très bon, il y a une vraie demande pour les poissons fumés. Je suis très contente de vivre et de travailler dans l’Oise car c’est une région très dynamique, avec de nombreux producteurs et artisans. Et bien sûr une politique forte de les promouvoir » souligne-t-elle.

Le Fumoir du Vexin au Marché Artisanal de l'Oise !

Carole Delarue participera au Marché Artisanal qui se déroulera dans le parc de l’Hôtel du Département, les 6 et 7 avril prochains, à Beauvais.

 

« Ce marché est une grande source de rencontres humaines et de contacts professionnels. Il est vraiment nécessaire, chaque année, pour fédérer l’offre et la demande. »

 

Retrouvez le Fumoir du Vexin sur sa page Facebook.