Le jeune Beauvaisien Luidgi Midelton est Champion du monde junior d’épée

Le jeune Beauvaisien Luidgi Midelton est Champion du monde junior d’épée

Le jeune épéiste beauvaisien, Luidgi Midelton, vient de remporter, début avril, les championnats du monde junior à Vérone en Italie. Un titre qui rejoint les nombreuses autres récompenses du jeune prodige sportif de 19 ans.

De la Guadeloupe à l’Oise

C’est par hasard que l’escrime entre dans la vie de Luidgi Midelton. Alors qu’il vit en Guadeloupe, il commence à fréquenter la salle d’escrime de Petit-Bourg qui se trouve à proximité de la salle de sport où sa mère s’entraîne. C’est sur son île qu’il fera ainsi ses premières armes et jettera son dévolu sur l’épée délaissant, au passage, le fleuret dont il ne raffole pas.

Approché par le Club d’escrime de Beauvais, quelques années plus tard, le jeune épéiste débarquera sur le continent avec passion et motivation.

« J’ai choisi le Club de Beauvais car c’est le premier à s’être approché de moi et malgré les demandes de clubs prestigieux, j’ai préféré le côté familial du club. L’Oise représente pour moi mon club et tous les gens qui me soutiennent dans mon projet sportif » nous raconte Luidgi.

La consécration du jeune sportif

Très entouré et soutenu par Emmanuel Mortecrette, son maître d’armes, le jeune homme progresse si bien qu’il remportera, le 1er avril, la médaille d’or du Championnat du monde junior à l’épée puis la médaille d’argent par équipe, deux jours plus tard.

« Je suis très satisfait de ces titres car depuis le début de ma saison, je travaille pour cela mais je n’ai pas changé mes habitudes concernant ma préparation avant les championnats du monde. »

Une préparation de longue durée qui paye aujourd’hui et qui pourrait bien le mener, d’ici quelques années, aux Jeux Olympiques de 2024. En attendant, place aux futurs défis sportifs qui attendent Luidgi. Mais toujours avec goût pour la compétition !

« Pour moi la compétition, c’est le plus important car c’est dans cette situation que l’on ressent de super sensations. Ce qui n’est pas le cas lors d’un entraînement. Avec le Challenge du réseau ferré, mon prochain objectif est la Coupe du monde sénior de Paris car ce sera ma première compétition mondiale dans cette catégorie car je passe sénior, l’an prochain » ponctue fièrement le jeune homme.