L'approvisionnement local dans les collèges : l'Oise montrée en exemple

L'approvisionnement local dans les collèges : l'Oise montrée en exemple

Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental, a reçu ce vendredi 13 avril 2018 Stéphane Travert, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation et Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, au collège Abel-Didelet à Estrées-Saint-Denis afin de leur présenter l’expérimentation de l’approvisionnement local dans les collèges, menée depuis 2016 avec succès. L’occasion de montrer que l’Oise est un territoire où le bien-manger est devenu un principe.

Les élus présents 

Étaient également présents : Nicole Cordier, Vice-présidente chargée de l’éducation, de la jeunesse et de la citoyenneté, Anaïs Dhamy, Vice-présidente chargée de l’enfance, de la petite enfance et de la famille et Conseillère départementale du canton d’Estrées-Saint-Denis, Patrice Fontaine, Conseiller départemental du canton d’Estrées-Saint-Denis,  Jérôme Bascher, Sénateur de l’Oise et Conseiller départemental du canton de Senlis, et Édouard Courtial, Sénateur de l’Oise et Conseiller départemental du canton de Clermont.

 

L’Oise un modèle national pour une alimentation saine et équilibrée dans les collèges

C’est au collège d’Estrées-Saint-Denis que les deux Ministres ont été reçus par Nadège Lefebvre et les élus du Département afin de souligner la qualité et les résultats de l’approvisionnement local mis en place depuis 2 ans dans les collèges de l’Oise.

 

Une expérimentation du goût dans les collèges réussie

Servir des aliments frais, cuisinés sur place et faire le choix d’aliments provenant le plus souvent de productions locales, telle est la volonté du Département, responsable de la restauration des collèges publics.

 

Cette année, le Conseil départemental a développé en partenariat avec la Chambre d’Agriculture et l’Éducation nationale, une démarche d’approvisionnement locale auprès de 17 collèges engagés en favorisant des produits de qualité.

Le projet, baptisé “Approvisionnement local, de saison et 0 gaspi”, s’inscrit dans une logique à la fois de développement durable, de consommation responsable et de soutien à la filière agricole locale. L’année scolaire 2017-2018 a été et est encore ponctuée de repas dont les produits servis aux enfants sont majoritairement issus de notre territoire. Autre enjeu : la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Proposer des produits locaux, de qualité, dans les restaurations scolaires, nécessite de s’assurer que ces produits soient effectivement consommés. Agir sur le gaspillage alimentaire est une autre priorité du Département. C’est pourquoi, l’expérimentation concilie l’ancrage territorial des restaurations scolaires et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Lors de chaque repas de l’action “Approvisionnement local, de saison et 0 gaspi”, est évalué le comportement des collégiens et ce, afin de pouvoir mettre en place, en conséquence, des actions concrètes : sensibilisation, ajustement des recettes, des quantités…

 

Une expérimentation réussie puisque les collégiens, ravis de manger des repas de qualité, sont ainsi éduqués au bien-manger, aux notions d’équilibre alimentaire et de gaspillage alimentaire.

 

« Cette expérimentation oisienne est un succès remarquable : qualité, traçabilité et emploi pour nos producteurs locaux » a déclaré Nadège Lefebvre lors de sa visite.

 

Les temps forts de la visite

Les élèves du collège Abel-Didelet ont d’ailleurs proposés aux élus une série de petits ateliers pédagogiques alimentaires. Des animations ludiques similaires à celles régulièrement organisées au sein des restaurations scolaires. Une illustration concrète des actions du Département en faveur de l’éducation du goût des jeunes Oisiens, à la découverte des produits frais et du développement durable.

 

 

Autre temps fort de la visite : la dégustation du menu mis en place par Jérôme Billoré, Chef de la restauration du collège, et ses équipes qui participent activement, au quotidien, au bien-être des élèves et du corps enseignant.

 

Cette visite a permis de montrer que le Département était chef de file en matière d’approvisionnement local et qu’à l’aide d’actions innovantes et pédagogiques, les collégiens prennent conscience de ce qu’ils mangent et de ce qu’il faut manger.

 

Quelques chiffres

  • 66 collèges publics (49 restaurations autonomes et 17 restaurants alimentés par un prestataire).
  • 25 320 demi-pensionnaires en 2017/2018.
  • 3,5 millions de repas servis chaque année, 25 000 repas par jour.
  • 8506 élèves ont bénéficié du premier repas organisé, le 25 janvier dernier, dans le cadre de l’opération “Approvisionnement local, de saison et 0 gaspi” et ce dans 17 collèges différents.