Le Conseil départemental participe à la sauvegarde du clocher de Choisy-au-Bac

Le Conseil départemental participe à la sauvegarde du clocher de Choisy-au-Bac

Soucieux de la préservation du patrimoine de l’Oise, le Conseil départemental a contribué à la sauvegarde du clocher de la Sainte-Trinité de Choisy-au-Bac. Ces importants travaux ont été inaugurés, jeudi 1er février, en présence de la Présidente du Conseil départemental de l’Oise, Nadège Lefebvre.

 

Ainsi, à l’invitation de Jean-Noël Guesnier, Maire de Choisy-au-Bac, Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental de l’Oise a donc participé à l’inauguration des travaux de l’église de la Sainte-Trinité. Elle était accompagnée de Nicole Colin, Vice-présidente du Conseil départemental chargée de l’amélioration du cadre de vie, Jean Desessart, Conseiller départemental du canton de Compiègne 2 délégué, chargé des sports et Danielle Carlier, Conseillère départementale du canton de Compiègne 1.

 

Il s’agissait de la présentation de travaux d’urgence pour la sauvegarde du clocher, des voûtes et de la nef pour lesquels le Conseil départemental a contribué au financement à hauteur de 202 920 €.

 

En vue d’une seconde phase de travaux, le Département participe également à une étude architecturale et technique pour la restauration du chevet, du transept, de la stabilisation de la façade ouest et assainissement qui interviendront dans une seconde phase.

Classée monument historique le 5 février 1920, l'église Sainte-Trinité remonte au XIIe siècle et au XIIIe siècle. Elle a subi des modifications à la fin du XVe et au début du XVIe et des restaurations lourdes au XIXe siècle mais elle a conservé intactes bon nombre de ses parties anciennes, dont la nef, la croisée surmontée d’un imposant clocher ainsi que la charpente de la nef datant fort probablement du XIIe siècle.

 

Avant les premiers travaux, le clocher était dans un état de dégradation très avancé, des pierres cassées menaçaient de tomber sur les couvertures limitrophes et les bois du beffroi étaient pourris. Cet ouvrage avait perdu toute cohérence et stabilité. Une nouvelle tranche de travaux complétée par des travaux d’urgence sur les voûtes intérieures est en cours d’achèvement.

Une nouvelle de tranche de travaux sur les couvertures de la nef et des bas-côtés avec la consolidation des murs gouttereaux est en cours d’achèvement complétée par des travaux d’urgence sur les voûtes intérieures également en cours d’achèvement pour restaurer les couvertures de la nef et des bas-côtés de l’église.