Union des maires de l'Oise : le Département soutient plus que jamais ses communes

Union des maires de l'Oise : le Département soutient plus que jamais ses communes
Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental, s’est rendue, ce samedi 20 octobre 2018, au congrès annuel de l’Union des Maires de l’Oise qui s’est tenue à Clermont, sur l’invitation d’Alain Vasselle, Président de l’UMO.

Les élus présents

Elle était accompagnée de nombreux élus : Khristine Foyart, Vice-présidente chargée de la vie associative et culturelle, Nicole Colin, Vice-présidente chargée de l’amélioration du cadre de vie, Nicole Cordier, Vice-présidente chargée de l’éducation, de la jeunesse et de la citoyenneté, Martine Borgoo, Conseillère départementale déléguée, chargée de l’agriculture, Charles Locquet, Conseiller départemental délégué, chargé de la vie de l’entreprise, de l’innovation et du numérique, Jean Desessart, Conseiller départemental délégué chargé des sports, Brigitte Lefebvre, Conseillère départementale déléguée chargée du tourisme, Gilles Sellier, Conseiller départemental délégué chargé de la mémoire et des anciens combattants, Olivier Paccaud, Sénateur de l’Oise et Conseiller départemental du canton de Mouy, Jérôme Bascher, Sénateur de l’Oise et Conseiller départemental du canton de Senlis, Danielle Carlier, Conseillère départementale du canton de Compiègne 1, Gérard Decorde, Conseiller départemental du canton de Grandvilliers, Gérard Auger, Conseiller départemental du canton de Méru, et Sébastien Nancel, Conseiller départemental du canton de Thourotte.

 

Des temps d’échanges, placés sous le signe du dialogue et de la convivialité, ont rythmé la matinée.

« Depuis 2015, le Conseil départemental s’emploie à renforcer le partenariat qui l’unit aux communes et aux intercommunalités de l’Oise » a déclaré en ouverture Nadège Lefebvre, « notre volonté de demeurer le premier partenaire des communes et des intercommunalités est intacte. »

 

Un dispositif d’aide aux communes qui prend de l’ampleur

En 2017, le système d’aide aux communes était révisé et privilégiait ainsi les petites et très petites communes tout en mettant en avant les priorités départementales. En 2018, l’aide aux communes est plus que jamais une « vertu essentielle et participe au dynamisme économique de l’Oise. »

« En 2019, nous allons évidemment poursuivre dans cette voie. Une nouvelle fois, nous mobiliserons 50 M€ d’autorisations de nouveaux programmes pour soutenir vos projets. Comme nous l’avons toujours fait depuis 3 ans, nous allons continuer d’adapter les priorités départementales aux besoins du territoire. »

À l’aube 2019, les projets d’investissements sur le territoire se multiplient :

Infrastructures sportives

« Aux portes de l’Île-de-France, l’Oise pourrait accueillir des délégations sportives dans le cadre des Jeux olympiques de Paris, en 2024. Nous voulons profiter de cette occasion unique pour doter notre territoire d’infrastructures sportives de haut niveau. Pour cela, nous allons mobiliser 20 M€, à raison de 4 M€ par an, pour soutenir les projets sportifs des communes de l’Oise. »

Assainissement et travaux de voirie

« Les inondations semblent se multiplier, et avec elles les questions liées à la gestion du ruissellement. Pour vous accompagner, nous allons mobiliser pour commencer une enveloppe de 250 000 €. Elle permettra de financer, de préférence à l’échelle des intercommunalités ou des bassins versants, des études. La gestion des eaux doit être pensée à des échelles suffisamment grandes, sous peine de ne faire que déplacer les problèmes. »

Oise vidéoprotection

« 2019 sera également l’année du développement du service Oise-vidéoprotection, annoncé l’an dernier. D’ici la fin d’année, le raccordement au service des toutes premières communes vont commencer pour une phase de tests techniques. »

Lutte contre la désertification médicale

« Nous poursuivrons aussi notre politique de lutte contre la désertification médicale, avec les moyens du plan Oise santé et un service d’accompagnement individuel des professionnels de santé candidats à l’installation. Nous allons aller chercher les professionnels de santé jusque dans les facultés, pour qu’ils aient l’occasion de découvrir l’exercice dans l’Oise. »

Le réseau routier

« Malgré tout, les efforts réalisés entre 2015 et 2017 ne sont pas totalement vains. Ils permettent déjà de dégager des marges de manœuvre en investissement. Des marges qui nous permettent de financer non seulement l’aide aux communes, mais aussi la rénovation du réseau routier. Nos moyens pour cela sont passés de 17 à 39 M€ d’euros, et cela commence, je crois, à se voir sur le terrain. »

Des objectifs florissants malgré un climat économique difficile

Pour 2019, le Conseil départemental maintient ses investissements malgré les baisses de dotation de l’État et la limitation de la progression des dépenses de fonctionnement des grandes collectivités (échelonnée à 1,2 % par an).

Face à ces « contraintes administratives », s’ajoute également le plan pauvreté lancé en septembre dernier par le gouvernement.

« Les départements seront en première ligne pour sa mise en œuvre : renforcement de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, prise en charge systématique des jeunes adultes issus de l’aide sociale à l’enfance jusqu’à 21 ans. »

 

Retrouvez en téléchargement le discours Nadège Lefebvre, Présidente du Conseil départemental de l'Oise lors de l'UMO (pdf - 215 ko)

La brochure de l'UMO 2018

 

 

 

Réaction de Nadège Lefebvre suite à l'UMO 2018

Retrouvez la Présidente du Conseil départemental de l'Oise sur Facebook.