L'association "l'outil en main" éveille les jeunes Oisiens aux métiers manuels

L'association

L’association “l’outil en main” propose à des jeunes de 9 à 14 ans de découvrir et de s’initier aux métiers manuels grâce à l’intervention d’anciens artisans et ouvriers qualifiés bénévoles, en général retraités. L’association leur permet ainsi de transmettre, à la jeune génération, l’amour du travail bien fait mais aussi leur savoir-faire tout en éveillant de nouvelles vocations qui ont tendance, aujourd’hui, à se perdre. “L’outil en main” apparaît clairement comme un parfait vecteur intergénérationnel d’expériences et de maintien de lien social.

L’association en France et dans l’Oise

Créé en 1987, “L’outil en main” est le premier opérateur de la découverte des métiers en France et est présent dans 53 départements, regroupant plus de 154 associations. 26 délégués territoriaux les régissent tout en espérant ouvrir de nouvelles antennes supplémentaires.

 

Plus de 2500 enfants sont concernés par les formations dispensées par plus de 3200 gens de métiers.

 

L’association, dans l’Oise, est coordonnée sur plusieurs sites par Jean-Paul Tribaudeaut, Délégué territorial. Passionné, il recherche, depuis 11 ans, des partenaires et contribue à trouver les financements nécessaires aux activités de l’association en contactant entreprises et particuliers, à faire connaître “l’outil en main” auprès des communes et faciliter la création de nouvelles associations sur notre territoire.

L’initiation aux métiers manuels

De 9 à 14 ans, les jeunes peuvent venir découvrir les différents métiers manuels qui existent (carreleur, charpentier, couvreur, maçon, métallier, mosaïste, plombier, tailleur de pierre, métiers d’art, de bouche…) et ainsi s’y initier à l’aide de vrais outils et au sein de vrais ateliers.

 

 « L’outil en main permet à nos jeunes de bénéficier de nos initiations conçues sur mesure pour eux : école de la seconde chance, découverte et initiation, suscitant parfois des vocations » explique Jean-Paul Tribaudeaut.

 

Une opportunité également pour les aînés qui évoluent dans l’association. Ceux-ci n’hésitent pas à reprendre du service pour plusieurs années permettant ainsi de garder un lien social et de se sentir utile.

 

Ces ateliers favorisent l’échange, incitent au rassemblement entre jeunes et anciens, aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain, et permettent ainsi l’épanouissement de deux générations.

Les bienfaits des ateliers

Les personnes retraitées permettent aux enfants de développer leur dextérité manuelle, d’apprendre le geste juste, de se découvrir un talent et pourquoi pas un métier.

 

L’enfant s’éveille, se sensibilise et reprend confiance en lui au regard du travail bien fait, du savoir-faire et de la patience qui lui sont transmis.

 

« 40% des enfants qui ont suivi nos ateliers font désormais un métier manuel » nous explique Jean-Paul Tribaudeaut. Des chiffres significatifs que le Président de l’Union des Associations “L’outil en main”, Alain Lehébel, a également noté allant même jusqu’à ajouter : « 25% s’installent à leur compte, dans leurs régions, contribuant à maintenir de l’activité dans les territoires et à faciliter les transmissions d’entreprises artisanales ».

 

Chaque jeune qui participe aux ateliers de “l’outil en mains” est fréquemment issu d’un contexte social et familial difficile ou bien rencontre des difficultés d’orientation.  Avec l’association, il aura de grandes chances de se lancer, plus tard, dans l’apprentissage, motivé d’avoir découvert sa vocation dans un système de formation traditionnel.

 

Plus d’informations sur : www.loutilenmain.fr