La réalité virtuelle: Révolution technologique ou début d'un enfer?

La réalité virtuelle: Révolution technologique ou début d'un enfer?

La réalité virtuelle se fait progressivement une place dans nos foyers et certains s’inquiètent déjà sur les impacts possibles que pourrait avoir cette technologie sur notre santé mentale. Pourtant la VR vient déjà en aide à de nombreuses personnes et se veut utile, notamment en médecine, mais les plus septiques ne pensent finalement que du mal de ces casques, qui finiront d'après eux par isoler complètement les utilisateurs. Faut-il réellement s’inquiéter ?

Des risques d’addiction

C’est en réalité ici qu’est le principal doute pour de nombreux chercheurs et psychologues. La réalité virtuelle pourrait effectivement devenir très addictive.

<a href="http://www.lapipesanstabac.com/">Voir cet article</a>

 Toutefois, cette addiction existe déjà pour les jeux vidéos et donc il n’y a rien de réellement nouveau.

Il s’agit finalement d’une fuite en avant de certains utilisateurs, qui cherchent à échapper aux problèmes du quotidien et aux difficultés de la réalité. Le jeu est l’une des principales manières d’y parvenir, et c’est une des principales applications en VR, donc forcément certains joueurs vont s’arracher d’une vie qui ne les fait pas rêver, en se plongeant dans un monde virtuel. La crainte vient du fait que certains tombent dans l’excès et ne retirent presque jamais leur casque, afin de passer plus de temps dans l’irréel que dans le réel.

Une telle addiction et un usage excessif pourraient probablement causer des désordres mentaux et des troubles de l’humeur qui finiraient inexorablement par désocialiser l’utilisateur. Enfin, à force de recevoir des signaux contradictoires, tels qu’être en mouvement alors qu’on ne bouge pas réellement, les informations sensorielles incohérentes pourraient être un problème pour le cerveau. Il n’est pas exclu qu’en jouant trop longtemps et trop souvent, un phénomène de dépersonnalisation ou une altération des perceptions survienne.

Pas de danger réel sur la santé, au contraire !

Pour la santé physique, il n’y a aucun risque particulier. Bien sûr il faut respecter l’âge d’utilisation pour les casques VR, car une utilisation prolongée pour un enfant en pleine construction physique, peut entraîner une myopie. Pour l’adulte en revanche, aucun risque n'a été démontré à ce jour.

Au contraire, la réalité virtuelle permet aujourd’hui d'aider de nombreuses personnes. C’est notamment le cas des grands brûlés. Les soins sont généralement horriblement douloureux. Pourtant plongeant le patient dans un environnement polaire, le nettoyage des plaies devient beaucoup moins délicat. En se baladant au cœur de terres glacées, loin du feu et de leurs blessures, la douleur est réduite. C'est le fait des endorphynes que produit le cerveau s'il est correctement stimulé.

On combat aussi certaines peurs grâce à la réalité virtuelle. Le patient arachnophobe va par exemple apprendre à rester au contact d’araignées virtuelles, et habituer ainsi le cerveau à leur présence. Idem pour la peur de conduire, où on place la personne concernée dans un habitacle et on lui réapprend à conduire et à avoir confiance en elle.

La liste des applications en médecine est désormais relativement longue, et c’est également utile pour la formation de chirurgien qui peuvent s’entraîner virtuellement et répéter ainsi plus souvent les bons gestes avant de passer réellement à une véritable opération.

Alors faut-il avoir peur de la réalité virtuelle ?

Non, pas plus que des jeux vidéos. Il faut simplement faire preuve de bon sens et ne pas chercher à s’enfermer dans un monde virtuel, quel qu’il soit. Mettre un casque sur la tête pour jouer à un jeu doit rester un plaisir parmi d’autres.

La VR peut être bénéfique car elle est particulièrement ludique que ce soit pour des thérapies ou bien de l’apprentissage. Il faut donc l’utiliser comme la technologie utile qu’elle peut être, et faire en sorte de ne pas devenir accro. C’est finalement le problème de toutes les bonnes choses, il faut simplement apprendre à se contrôler et ne pas tomber dans l’excès. La réalité virtuelle, c'est donc un grand oui ! Mais avec modération.

http://www.lapipesanstabac.com/