Parcs et jardins : un spectacle magique dans 5 lieux exceptionnels de l’Oise

Parcs et jardins : un spectacle magique dans 5 lieux exceptionnels de l’Oise

Une balade artistique dans cinq des plus beaux jardins de l’Oise, du 14 mai au 30 juin 2017, avec "l’enfant sauvage".

 

Avec "Laissez-vous conter les parcs et jardins de l’Oise" et le spectacle "l’enfant sauvage", le Conseil départemental contribue à la mise en valeur de sites remarquables et favorise la création et la diffusion culturelle.

Cette année, le spectacle-promenade "l’enfant sauvage" mêle théâtre, musique, marionnette acrobatie et pyrotechnie. Un monde magique pour parler de la différence et de la nature avec la troupe "Les Anthropologues".

L’enfant sauvage

Piotr est forestier. Un jour, il recueille une enfant sauvage. Comme elle vit la nuit et dort le jour la tête en bas, il la baptise Myotis, du nom d’une petite chauve-souris de la région. Une institutrice de la ville est envoyée au milieu des bois pour tenter de l’éduquer. La fillette au comportement étrange semble coupée du monde, mais elle a un don : celui de donner vie à ses rêves ! Pour comprendre l’enfant, l’enseignante va devoir apprivoiser sa peur de la forêt, et apprendre à voyager dans l’univers des songes.

Les Anthropologues

Créée en 1999, c’est une compagnie spécialisée dans les arts de la rue. Inventer des spectacles pour l’espace public développe une approche particulière de la représentation. L’environnement devient décor, les spectateurs sont plongés au cœur du spectacle. Pour répondre aux dimensions visuelles et sonores propres à chaque projet, les comédiens mettent en scène plusieurs disciplines.

Pour ce faire, de la conception à la réalisation, la compagnie s’entoure d’une équipe aux compétences très variées : scientifiques, chercheurs, artistes et techniciens, dont la pluridisciplinarité permet de donner corps et relief à chacun de leurs spectacles, qui mêlent ainsi les arts de la rue, le théâtre, la danse, la marionnette, la musique, les arts plastiques, la pyrotechnie, les échasses, le jeu masqué, l’acrobatie…

Cinq lieux, cinq dates

Carrières et jardin de la Maison de la Pierre du Sud de l’Oise

Dimanche 14 mai, 14h30 et 16h30

Situées à une vingtaine de mètre de profondeur, les étonnantes galeries de la carrière vous invitent à la découverte d’un autre imaginaire de la pierre et de son histoire…

Un parcours entre jeux d’ombres et de lumières y a été développé, afin de permettre à tous de s’y évader…

Les débuts de l’exploitation de cette carrière souterraine remontent au XVIe siècle. Depuis, le travail des hommes a tracé sous le village un vaste réseau de galeries et piliers, courant sur plus de 5 hectares.

Ce n’est qu’au début du XXe siècle que l’extraction a cessé.

Lorsque le carrier cesse son activité… la nature reprend ses droits. Hors du temps, une flânerie aussi verdoyante qu’insolite vous y attend ! Car si les chauves-souris viennent parfois trouver refuge dans les carrières souterraines à l’abandon, la végétation s’empresse de reconquérir les friches que sont les carrières à ciel ouvert. Il s’y dessine alors un étonnant paysage, mêlant souvenirs du passage des hommes et flore luxuriante.

Adresse : Parc naturel régional Oise - Pays de France, 22 rue Jean Jaurès, 60740 Saint-Maximin

Plus d'infos sur maisondelapierre-oise.fr et au 03 44 61 76 81

 

 

 

 

Plus de photos sur notre album Flickr

Parc du château de Breuil-le-Sec

Dimanche 21 mai, 14h30 et 16h30 

Depuis plus de 150 ans les promeneurs se laissent charmer par le jardin et le potager des Estournelles où le temps semble suspendu. En 1850, Louis Sulpice Varé, paysagiste du Val d’Oise proche de la famille Bonaparte reçoit la mission de transformer les pâtures de la grande ferme des Estournelles. Il conçoit un jardin romantique aux longues allées ponctuées d’arbres remarquables d’où sont aménagés des points de vue vers le village et la maison, et un potager bordé de hauts murs où, depuis sa création, la culture des légumes, fruits et fleurs est associée. Un terrassement en berceaux permet d’un seul coup d’œil de se plonger dans cet univers enchanteur depuis la petite porte d’entrée.

Adresse : 68 place du Carrouel et des Etournelles, 60840 Breuil-le-Sec

Plus d'infos sur etournelles.com et au 03 44 50 10 05. 

Jardin du Moulin Ventin à Paillart

Dimanche 4 juin, 14h30 et 16h30

Né d'une passion pour la nature, le jardin est une succession de massifs à l'anglaise où se côtoient arbres d'exception, arbuste, vivaces, graminées, plantes aquatiques, rosiers choisies pour floraisons, odeurs, feuillages, couleurs d'automne et originalité autour d'un moulin à eau du 19e siècle et sa roue restaurée à l'identique. L'eau est présente partout en cascades, bassins, étangs et chemin d'eau. Le jardin offre un lieu de promenade en toutes saisons et évolue constamment. Au détour des allées de buis et de charmilles, poteries, statues, bancs, pergolas, gloriette complètent le décor.

Adresse : Chemin du Moulin, 60120 Paillart

Plus d'infos sur jardinmoulinventin-deblock.jimdo.com et au 03 44 80 15 22.

Parc du château d’Auteuil

Dimanche 18 juin, 14h30 et 16h30

Le château d’Auteuil primitif, détruit à la fin du XVIe siècle, fut abandonné par son propriétaire au profit d’un autre château voisin, mais réhabilité et fortifié à la fin du XVIe siècle et vraisemblablement parachevé au XVIIe siècle, situé sur le territoire de Berneuil-en-Bray et baptisé château d’Auteuil.

De ce nouveau château, il reste l’imposante plate-forme (avec son ancien appareil en silex et chaînage en brique) entourée de douves, ainsi que les traces des fondations de l’ancien château détruit. Le château d’Auteuil fut reconstruit "presque entièrement" en 1858, quasiment à l’identique et sur les anciennes bases de l’édifice primitif. Il reprend l’appareil classique des châteaux du XVIIe siècle en brique et pierre.

Adresse : Route de Noailles, 60390 Berneuil-en-Bray

Plus d'infos sur chateaudauteuil.com et au 06 98 95 51 05.

L’Abbaye de Chaalis

Vendredi 30 juin en nocturne à 21h - Fontaine-Chaalis

L’abbaye royale de Chaalis est une ancienne abbaye cistercienne située à Fontaine-Chaalis, au centre de la forêt d'Ermenonville.

Fondée en 1136 par Louis VI et confiée aux moines de l'abbaye de Pontigny, cette imposante abbatiale de grande dimension est construite au début du XIIIe siècle. L'abbaye devient un centre économique et intellectuel important, accueillant à plusieurs reprises les rois de France et comptant plusieurs intellectuels parmi ses membres. Elle possède par ailleurs un très grand nombre de dépendances sous la forme de granges monastiques qui contribuent à lui assurer des revenus colossaux. Après une période de déclin à la fin du Moyen Âge, l'abbaye connaît une période de renaissance artistique avec ses premiers abbés commendataires venus d'Italie. Hippolyte d'Este fait ainsi venir des artistes tels que Sebastiano Serlio ou Le Primatice. Au XVIIIe siècle, de nouveaux bâtiments conventuels sont construits par l'architecte Jean Aubert, sans jamais être achevés. À la suite de sa vente comme bien national pendant la Révolution et de la destruction de l'abbatiale, le domaine est transformé au XIXe siècle en résidence de chasse. Nélie Jacquemart, grande collectionneuse et dernière propriétaire du domaine, le lègue à l'Institut de France avec les œuvres d'art qui y sont conservées.

Le domaine, classé au titre des monuments historiques le 9 septembre 1965, contient actuellement les ruines de l'ancienne abbatiale et du cloître, l'ancienne chapelle abbatiale et ses fresques de la Renaissance, une roseraie et un parc, ainsi que le musée Jacquemart-André et ses collections de peintures, sculptures et arts décoratifs installées dans le château.

Adresse : Parc naturel régional Oise - Pays de France, 60300 Fontaine-Chaalis

Plus d'infos sur chaalis.fr et au 03 44 54 04 02.