je recherche (par mots clés)

Prévention des chutes

Chaque année, environ 1 personne de plus de 65 ans sur 3 est victime d’une chute. Les chutes sont bien sûr possibles à toute époque de la vie, mais avec l’âge on devient moins souple, les os se fragilisent et les conséquences s’aggravent, entraînant parfois l’entrée en maison de retraite.

Pour éviter ces chutes, suivez dans un premier temps les conseils suivants :  

  • Faites contrôler votre vue régulièrement
  • Dépistez les troubles de l’équilibre
  • Diagnostiquez et traitez l’ostéoporose, qui augmente le risque de fracture
  • Traitez l’arthrose et autres rhumatismes qui entravent les mouvements
  • Alimentez-vous de façon équilibrée
  • Pratiquez régulièrement une activité physique adaptée à vos possibilités
  • Participez à des ateliers de prévention (nutrition, atelier…)

Pour trouver une activité physique ou un atelier de prévention près de chez vous, adressez-vous :

Des dispositifs existent pour assurer la sécurité des seniors :

  • La téléassistance : Service d’assistance et d’écoute psychologique qui permet aux adhérents en difficulté d’entrer en contact avec une centrale d’écoute et fait intervenir la personne adaptée à la situation.
  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : Prestation légale et en nature, destinée aux personnes âgées en situation d’autonomie et qui ont besoin d’aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou d’une surveillance régulière.

Mais la sécurité chez soi passe tout d’abord par un bon aménagement de son intérieur. Cela peut passer par la réalisation de travaux d’aménagement ou d’adaptation de votre logement. Pour cela, plusieurs organismes peuvent vous accompagner dans vos démarches et vous soutenir financièrement :

  • La caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), dont vous pouvez bénéficier à partir de 55 ans, à condition d'être titulaire d’une retraite du régime général à titre principal, et de rencontrer des difficultés dans la vie quotidienne.
  • L’Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat (ANAH), dont peuvent bénéficier les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriétaires. 
  • Le Département, qui finance vos travaux en complément de l’aide aux travaux pour l’autonomie des personnes de l’ANAH. Pour plus détails,adressez-vous à la Maison Départementale de la Solidarité (MDS) la plus proche. 

Et pour une sécurité optimale, réaménagez votre domicile en suivant ces 10 conseils :

  1. 1. Evitez d’encombrer les lieux de passage par des petits meubles, plantes ou autres objets.
  2. 2. Remplacez les tapis glissants par des tapis antidérapants, et privilégiez certains revêtements de sol anti-chutes.
  3. 3. Faites poser des barres d’appui dans vos toilettes et votre salle de bains.
  4. 4. Multipliez les sources d’éclairage pour limiter au maximum les zones d’ombre. Vous pouvez également installer des détecteurs de présence, qui allument automatiquement la lumière lors de votre passage.
  5. 5. Installez une veilleuse entre la chambre et les toilettes.
  6. 6. Rangez ou fixez les fils électriques afin de ne pas risquer de vous prendre les pieds dedans.
  7. 7. Rangez les objets dont vous avez régulièrement besoin à portée de main, afin de ne pas avoir à grimper sur un escabeau pour les attraper.
  8. 8. Si vous utilisez une canne pour sortir, servez-vous en également chez vous.
  9. 9. Assurez-vous que votre lit est suffisamment haut et ferme pour que vous puissiez vous lever sans difficulté. Dans le cas contraire, changez les pieds pour des modèles plus hauts ou utilisez des cales stables, ou investissez dans un nouveau lit. Ces conseils sont également applicables au canapé et aux fauteuils de salon.
  10. 10. Avant d’être tombé, apprenez à vous relever. Cela vous aidera à gagner en confiance. La méthode est simple : il faut vous tourner sur le ventre, puis passer à 4 pattes pour vous déplacer jusqu’à un appui stable et vous hisser debout. Si vous ne parvenez pas à vous relever, activez votre système de téléassistance.

se-relever

Source : INPES