je recherche (par mots clés)

Les maisons départementales de la solidarité

Maisons Départementales de la Solidarité

Depuis le 1er octobre 2013, les lieux d’accueil du public sont appelés Maisons Départementales de la Solidarité (MDS), elles remplacent les Maisons de la Solidarité et des Familles (MSF) et les Relais Protection de l’Enfance et Autonomie des Personnes. On dénombre aujourd’hui 32 structures d’accueil réparties sur l’ensemble du territoire (Consultez les coordonnées des Maisons Départementales de la Solidarité dans l'annuaire). Cette évolution traduit la volonté du Conseil général de l’Oise de renforcer sa présence territoriale et d’améliorer la qualité du service rendu aux usagers.

Une porte d'entrée unique sur tous les services de la solidarité

La mise en place d’équipes dédiées aux missions d’accueil, d’évaluation, et d’orientation (AEO) assure à chaque usager une écoute attentive et un accompagnement personnalisé, dans l’ensemble de ses démarches.

Les Maisons Départementales de la Solidarité (MDS) sont structurées autour d’équipes pluridisciplinaires afin de répondre plus efficacement aux besoins des Isariens.

L’ensemble des services de la solidarité départementale y sont représentés :

  • Protection Maternelle Infantile (PMI),
  • prévention éducative
  • cohésion sociale et insertion
  • autonomie
  • protection de l’enfance

Le Département a fait le choix de dissocier l’accueil physique et l’accueil téléphonique afin de garantir une meilleure prise en charge des usagers et la confidentialité des échanges.

Un accompagnement des usagers tout au long de leur vie

Les équipes AEO sont spécialisées dans le domaine de l’Accueil-Evaluation-Orientation du public. Elles représentent le premier contact de l’usager avec la collectivité et identifient l’accompagnement, et si besoin l’orientation adaptée vers une équipe spécialisée, qui permettra de répondre à sa demande.

Cet accompagnement social global de l’usager est la clef de voûte de la démarche d’amélioration de l’accueil au sein des MDS, impulsée par le Conseil général de l’Oise afin de rendre le service public départemental plus efficace, plus proche, et plus solidaire.