je recherche (par mots clés)

Les 35 clochers de la Vallée de l’Automne

Les amateurs d’histoire apprécieront

La commune tire son nom de l’évêque qui côtoya Clovis et devint le plus célèbre évêque d’Arras, connu pour ses miracles et sa lutte contre le paganisme.

Quelques légendes parlent de miracles accomplis dans l’Oise mais on sait plus sûrement que ses reliques furent misent un temps à l’abri des pillages Normands dans le diocèse de Beauvais.

A l’écart du village, légèrement perchée, isolée dans la verdure et entourée de son cimetière, se dresse fièrement avec sa flèche de pierre, l’église romane dédiée au saint. Edifiée au XIIe siècle, l’église a connu divers remaniements qui permettent de suivre l’évolution des styles du roman au gothique. Son portail occidental est du plus beau style roman avec des ornements géométriques (bâtons brisés) dans les voussures.

Nous sommes ici à la porte d’entrée ouest de la Vallée de l’Automne, petit affluent de l’Oise d’une longueur d’environ 35 km.

Ici débute l’itinéraire de découverte avec les 35 clochers de la vallée, célébrés chaque année par un festival. Eglises, abbayes, châteaux, lavoirs, tout un patrimoine historique et naturel s’offre aux curieux le long de cette vallée. L’église romane de l’ancienne abbaye de Morienval, la rose de façade flamboyante de l’église abbatiale de Lieu-Restauré à Bonneuil-en-Valois ou encore le donjon de Vez sont autant de jalons prestigieux, témoins du génie artistique des hommes qui ont fait l’histoire de cette vallée.

Le saviez-vous ?

Son nom n'a rien à voir avec le terme français "automne" mais vient d'une forme latine  "Altonna" transformée progressivement dans le langage courant en Automne.

Comme l’atteste son riche patrimoine, la vallée a été source de vie et de travail pour les hommes depuis fort longtemps. Ses ressources naturelles ont permis l’exploitation du roseau pour la vannerie et du chanvre qui a fourni du travail à une nombreuse main d’œuvre, disséminée dans les villages de la vallée.

Pas moins d’une quarantaine de moulins étaient alimentés grâce au débit de la rivière et de ses nombreux petits rus. L’activité du dernier moulin a cessé à la fin des années 1950.

Les secrets cachés

Le beau clocher roman de l’église Saint-Vaast avec ses baies géminées sur chaque face et sa flèche octogonale de pierre, constitue un des premier signaux dans le ciel d’une longue suite d’édifices bâti tout le long de la vallée, où la pierre locale a servi à l’édification de monuments qui défient le temps comme l’abbatiale de Morienval ou le donjon de Vez, sans oublier Lieu-Restauré.

Ici, nous sommes aux portes du Valois qui a vu naître une des plus importantes dynasties de rois de France.