je recherche (par mots clés)

Morgan Isaac, le fleuriste

2e prix catégorie reprise d'entreprise

Morgan Isaac, le fleuriste

Sa reprise d’entreprise est avant tout une histoire de famille et de détermination.

Morgan a toujours voulu devenir fleuriste et travailler dans la boutique familiale. Malgré le refus de sa mère à percer dans cette voie, il s’inscrit à l’école des fleuristes de Paris sans lui dire, y étudie 2 ans, obtient son CAP et sort major de sa promotion. La machine est lancée.

Il décroche ensuite son Brevet professionnel à Lille où il acquière, entre autres, le savoir-faire de son professeur d’art floral, vice-champion du monde. Morgan participe tour à tour au concours des jeunes fleuristes pour se perfectionner et aux Olympiades des métiers où il finit 3e.

Bagages en main et après avoir roulé sa bosse, il reprend finalement "Déco Floris" en 2010, entreprise qui appartenait à sa mère depuis 19 ans. Il y apporte son coup de griffe et change d’enseigne pour devenir "Aux fleurs de Morgan".

Depuis, il a su développer le commerce avec des clients professionnels puisqu'il fleurit aujourd’hui les restaurants et les bureaux de grandes entreprises.

Très à l’aise avec les gens, Morgan sait également s’adapter à la demande de ses particuliers et développe de plus en plus les bijoux floraux ou l’entretien floral des pierres tombales par exemple. Mais son cheval de bataille reste le bouquet rond, la spécialité de l’entreprise.

Quoi qu’il en soit, il est constamment à la recherche de nouvelles solutions à proposer à ses clients pour se démarquer : remise de bon d’achat, boutique ambulante pour les personnes à mobilité réduite... 

Le jury du concours Jeunes Talents de l'Oise a souhaité récompenser Morgan Isaac pour son dynamisme et sa volonté de réussir car c’est un fleuriste qui a la particularité de développer les services à la personne.

Le jury a notamment souligné sa perspicacité à démarcher des entreprises pour leur fleurissement, lui garantissant ainsi une activité stable tout au long de l’année.

Avec le prix qu’il a reçu du Conseil départemental, il a développé l’informatique de sa boutique et mis en ligne son nouveau site internet.