je recherche (par mots clés)

Feeltact, le bracelet connecté

Feeltact.

Créée en octobre 2013, la société Novitact a développé Feeltact, le premier bracelet connecté exploitant le sens du toucher.

"Le porteur envoie des messages puis reçoit une réponse qu’il décrypte en fonction de l’intensité, la durée ou la localisation d’une vibration", détaille Thibaud Severini, président de la jeune start-up isarienne. "Ces alertes sensitives sont essentielles en cas de danger, ou lorsque la communication orale ou visuelle est complexe."

Pour l’heure, Feeltact se destine au domaine de la sécurité. « Mais à l’avenir, on peut imaginer des déclinaisons grand public », poursuit Vanessa Caignault, directrice générale de Novitact. Le dispositif est en phase de test. Feeltact devrait arriver sur le marché début 2015. 

Une place dans la modernité

En développant son projet, la start-up Novitact cherche à se faire une place sur le marché des objets connectés. Et l’invention du premier bracelet permettant de communiquer, de recevoir ou d’émettre des alertes, et d’interagir avec la vibration pour seule donnée est une bonne manière de se lancer dans ce secteur extrêmement porteur. C’est en effet son originalité qui permet à Feeltact de gagner en popularité, et c’est cette originalité qui est défendue par ses inventeurs. Le principe est simple, comme l’explique Thibaud Severini : « Notre société exploite le sens du toucher pour délivrer des informations qui ne peuvent être transmises par l’ouïe et la vue ». Relié via Bluetooth au smartphone de l’utilisateur, le bracelet transmet des informations grâce à plusieurs sensations : l’intervalle entre les vibrations, leur intensité et leur localisation sur le bracelet. 

Cette idée est née à l’UTC. Le président de Novitact était en effet ingénieur en informatique avant de débuter son aventure en juin 2011. Il a ensuite été rejoint par Vanessa Caignault, qui a mis son expérience en lancements de produits innovants au service de l’élaboration du business model et du business plan, pendant que Thibaud Severini et 2 ingénieurs s’occupaient du développement du produit.  

Destiné en premier lieu au domaine de la sécurité, ce bracelet peut servir à envoyer discrètement une alerte dans le cas où on se trouve face à une situation dangereuse. Il est idéal pour ceux qui exercent un métier où la sécurité joue un rôle important.